Forum des Guildes Maison Thelran et Aube du Nord sur le serveur Kirin Tor.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragnar Valurius

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/01/2015
Localisation : La ou ça frappe

Feuille de personnage
Grade: Conseiller des Chevaliers
Titre: L'Indomptable
Classe: Guerrier

MessageSujet: Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]   Lun 19 Jan - 19:44

[C'est ici où vous pouvez faire vivre vos personnages, narrer leurs aventures, leur ressenti et leur position...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnar Valurius

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/01/2015
Localisation : La ou ça frappe

Feuille de personnage
Grade: Conseiller des Chevaliers
Titre: L'Indomptable
Classe: Guerrier

MessageSujet: Re: Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]   Mer 11 Fév - 5:35

Il était tard, quatre heure du matin passé. La lune était voilée par quelques nuages qui avaient explosés pour relâcher une pluie battante. La masse au long manche à la tête bardée de piques était enfoncée dans la terre humide... La hampe ornées de gravures se dressait vers le ciel. Lorsqu'il ne la prenait pas à deux mains pour combattre, l'arme gardait un aspect cendré et rocheux, typique au sombrefer. Ragnar dans son armure intégrale contemplait cette masse de guerre. Son visage était fermé, méditatif. les bras croisés et bien droit, il la fixait longuement, sans cligner des yeux.

De longues années à être seul, à vagabonder. A ne compter que sur soi-même... Indépendant.
Lors d'un soir à Hurlevent, une elfe lui avait dit qu'une soirée pouvait changer grâce à un petit rien...
Ragnar en avait rit... Se demandant qu'est ce qui pouvait bien changer cette soirée de façon significative.

Quelques heures après, la réponse avait un nom: Edinne. Cela perturbait déjà le guerrier. Travaillant son esprit mais aussi son intérieur profond, ce qu'il croyait avoir réussi à enfouir avec les années sous une armure d'acier et un visage froid. La peur, la même peur que lui infligeait cette masse jadis lorsqu'elle avait son aspect cendré. La peur d'être lié à quelque chose par un lien puissant. Malgré tout, il avait saisit cette masse pour survivre. La peur d'être lié à quelqu'un... par un lien encore plus puissant et qui ne lui marquait pas le corps mais bien autre chose. Une chose encore plus effroyable pour lui. Il était humain finalement... Ces années ne l'avait pas réduit totalement à l'état de bête sauvage... Ragnar en plissa le nez pendant que ses yeux azur se perdaient... Les yeux de Bragg, eux, ne quittaient pas son maître. La bête ressentait la détresse.


D'autres questions finir par le frapper: Ou était Danorian ? y'a t-il eu de nouveau changement sur mon avant-bras ? Que me réserve cette entreprise ?

Une époque venait se finir et une nouvelle venait de commencer. Il comptait bien donner de sa personne, comme toujours. Néanmoins le fait d'avoir de nouveau des personnes sous sa responsabilité réveilla en lui d'anciens souvenirs qui cette fois-ci, lui frappa le coeur. Et alors qu'il grinça des dents et que ses poings se reserrèrent sous un douloureux écho du passé, la masse cendrée figée dans le sol s'enflamma d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edelya Thelran Eresphal

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/01/2015
Localisation : Hurlevent

Feuille de personnage
Grade: Haut-Conseiller
Titre: Petite rêveuse
Classe: Chevaucheuse de griffon

MessageSujet: Re: Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]   Ven 13 Fév - 2:04

Edelya marchait dehors, sur les pavés d'Hurlevent.
Elle était parti sur un coup de tête. Une besace sur l'épaule, sa cape en fourrure pour lui tenir chaud, son harnais de vol à la main.

Ces derniers jours lui avaient semblé si longs et si courts à la fois... Elle avait besoin de changer d'air, de paysage...
La mort de Thorn l'avait bouleversée. Personne, au sein de la maison ne savait. Elle n'en avait parler qu'a son père et à part lui bredouiller des condoléances toutes faites, il n'avait pu la comprendre. Elle se sentait seule.
Tout s’enchaînait si vite. Thorn, les armes, le nain, Fingal d'Althain, le bal, Edinne, Yeneia... Edelya n'en pouvais plus.
Elle marcha d'un pas soutenu jusqu'au lac miroir et siffla pour appeler Nah'Kriin. Ah, son griffon... Depuis la cérémonie du lien, ils partageaient comme un lien indéfinissable. L'aigle-lion vint à sa rencontre et la poussa de son bec, comprenant son désarroi. Mème s'il avait un caractère difficile, il était d'une tendresse et d'un amour inconditionnelle pour sa cavalière. Et Edelya lui rendait bien. La jeune fille sentait comme un poids dans sa poitrine... Elle n'arrivait plus à rester loin de lui trop longtemps.
Nah'Kriin attendit qu'elle monte sur son dos et qu'elle s'installe avant de piquer vers le ciel. Encore une chose qui avait disparue depuis la cérémonie du lien. La jeune chevaucheuse n'avait plus besoin de lui dire quoi faire, de lui donner des indications. Nah'Kriin savait ce qu'il devait faire. Edelya savait ce que Nah'Kriin ferait.

Le griffon se mis à planer bien haut au dessus des arbres d'Elwynn. Edelya s'allongea doucement sur son dos, les pieds bien assurés dans les étriers. Elle réfléchis longuement :
"Thorn... Et si tu étais encore là ? Aurais-je rejoins le clan ?"
Elle secoua intérieurement la tète. Non. Elle aimait sa famille, savait ou était sa place.
"Les armes... Ragnar s'en chargera, je lui fais confiance. Quant à Dolin... Il s'en sortira."
Ce n'était pas la son problème.
"Fingal... J'espère que nous arriverons à nous entendre. C'est un soutient pour la maison. Et le bal sera l'occasion rêvé de trouver des alliés. Nous y arriverons."
La encore, tout allait bien...
"Edinne... Qu'ai-je fait de mal ? Je l'ai invité à rejoindre la maison pour que Ragnar et elle soit plus souvent ensemble... J'ai inciter Ragnar a officialiser leur relation pour éviter tout sous-entendu sur son compte... J'ai mème demander à Ragnar de l'emmener comme sa cavalière au bal ! Pourquoi... pourquoi m'en veut-elle ainsi. Je n'aime pas Ragnar. C'est un excellent ami, un bon guerrier et un compagnon d'arme honorable. Pas un amant."
Elle regarda les nuages...
"Un amant... Comment pourrais-je ? Mon cœur est à la maison. Je n'ai pas le temps d'avoir un amant... Ni même l'envi. Nah'Kriin me suffit. C'est d'un ami dont j'ai besoin. Pas d'un amoureux."
Edelya jeta un coup d’œil en dessous d'elle. Elle voyait les arbres du bois de la pénombre défilés juste en dessous. Elle ferma les yeux, laissant le bruit de vent lui servir de musique.

Cela devait faire bien trois heures que Nah'Kriin volait. Sa cavalière ne sentait pas sa fatigue, le griffon avait besoin d'exercice et elle de voir du pays. Elle décida de rester loin d'Hurlevent toute la journée.
Les papiers ? Ils attendraient. Les rendez-vous ? Elle s'excuserait. Les obligations ? Elle s'en fichait. Elle laissa le griffon voler encore un peu et atteignis Strangleronce au lever du soleil.
Nah'Kriin se posa et bu l'eau de la rivière. Edelya s'aspergea le visage...

Ils étaient parti sur un coup de tète, elle n'avait pas changer de tenue, indiquer à personne qu'elle était sortie et pris aucune carte. Ils descendirent jusqu'a la mer, d'ou ils admirèrent le lever de soleil sur Strangleronce.
Edelya pensa à Thorn, laissant librement couler ses larmes.
Pleurer. Pleure seule, loin de tous.
Évacuer cette frustration, cette peur... Nah'Kriin se coucha dans le dos de sa cavalière. Il ne pouvait rien faire, juste lui tenir compagnie.

Les larmes finirent par se tarir, laissant Edelya abattue. Celà faisait cinq jours ! Cinq maudits jours qu'elle gardait la face heureuse, le sourire aux lèvres, la joie claire et gentille, se comportant dignement. Tous ce qu'elle aurait voulu c'est rajeunir de huit ans, courir dans sa chambre, pleurer à chaud de larme sur les genoux de Sebastian. Le vieux majordome l'avait souvent consoler...

Mais aujourd'hui, c'étaient des larmes d'adulte. Et surtout, c'était un chagrin qui ne la quitterait jamais vraiment. Edelya plongea ses yeux dans son talisman. Il était fait un petit tube en or, creux, ou y reposait le dernier message du nain pour la jeune fille. De ce tube partaient trois plumes, verte, bleue et azur, les unes sur les autres.
Le regarder la faisait souffrir mais elle ne se voyait pas le quitter... Elle revoyait le nain, se faire transpercer en plein coeur... Les orcs bruler son cadavre...

Elle se plaqua les mains contre les tempes, voulant chasser de sa tète ses images. Edelya passa la journée sur la plage de Strangleronce. Elle regardait Nah'Kriin piquer sous l'eau, pour attraper son repas. Le griffon plongeait dans l'eau gracieusement puis repassait au dessus en soulevant de lourdes gouttes d'eau à chaque fois.
Nah'Kriin semblait ivre de joie, passer une journée entière avec sa cavalière, il était aux anges ! Edelya était ravie de voir son griffon aussi heureux. En milieu d'après-midi, la fatigue la rattrapa et elle finit par s'endormir sur le sable.
Lorsque le crépuscule pointa, Nah'Kriin poussa doucement sa jeune chevaucheuse du bout du bec pour la réveiller... La journée touchait à sa fin, il fallait rentrer.
Edelya grimpa sur le griffon. Ils mirent cap sur Hurlevent. Nah'kriin se posa au lac miroir, laissant Edelya saluer Bragg. Elle respira pronfondément puis se dirigea vers Hurlevent...

Aux portes d'Hurlevent, la jeune fille regarda un instant les statues, avant de tourner les talons. Non, elle ne voulait pas retourner à sa vie entre les murs de la cité blanche ! Elle courra jusqu'en perdre le souffle vers le lac miroir et fondit en larme.

Après plusieurs heures, elle regarda son visage bouffie dans l'eau...
"Danorian... Quand reviendras-tu du nord ? J'ai besoin de toi... Je me sens seule... Toi, tu me comprendrais."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yeneia

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 09/02/2015
Age : 19
Localisation : Hurlevent

Feuille de personnage
Grade: Chevalier
Titre:
Classe: Paladin

MessageSujet: Re: Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]   Ven 13 Fév - 15:14

Le silence finit par se faire briser, la sœur de la lumière avait réussi par sortir Ragnar de ses nuages. Yeneia se leva sans bruit récupéra son bouclier armé de sa petite épée qu'elle sangla dans son dos. Elle se dirigea vers la porte qu'elle ouvrit sans un bruit pour sortir dehors. Elle s'arrêta quelque seconde regardant le ciel étoilé et sourit tristement.

Elle se mit à marcher sans but à travers la citée blanche après plusieurs minutes elle arriva sur le pont de la vallée des héros. Elle jeta un coup d'œil à la statue de Turalyon et lâcha un sourire des plus sincères puis ce rappela de la discussion plutôt avec Edelya. Peut-être n'aurait-elle pas du lui parler des ressenties d'Edinne évitant ainsi de mettre en colère Ragnar ... mais après tout insulter son amie ou manquer de respect à Ragnar n'était pas acceptable.  Après un long soupire elle regarda les portes de la ville et en prit la direction.

Un garde d'Hurlevent intercepta Yeneia avant qu'elle ne franchisse les portes 'Soyez prudente jeune fille, la forêt n'est pas sûr la nuit', Yeneia se contenta de sourire et d'incliner la tête en guise de merci puis reprit sa route toujours dans son silence.

Un cri strident se fit entendre sortant Yeneia de son monde, elle sursauta regardant autour d'elle, puis un deuxième retentit qui permit à Yeneia de localiser la destination, sans plus attendre elle amorça une course en direction des cris. Après de longues enjambées elle arriva, trois coyotes se tenaient  devant deux petits enfants.

Le petit garçon pleuré les mains en sang sur sa jambe, la petite fille à côté de lui était tétanisée, Yeneia se pencha et jeta un caillou en direction d'un des coyotes pour capter leur attention ce qui ne se fit pas attendre les trois coyotes se retournèrent et chargèrent la jeune Paladin. D'un mouvement bref elle récupéra son bouclier bloquant ainsi l'attaque du premier coyote en lui mettant un bon coup de bouclier dans la gueule qui le fit tituber et tomber au sol. Le second coyote eu le même châtiment mais le troisième prit pour cible la petite fille en pleure. Yeneia releva la tête après son coup de bouclier voyant le dernier coyote sauter en direction de la petite fille, d'un bref mouvement elle infusa son bouclier de lumière et le lança en direction du coyote. Avant que le coyote retombe sur la petite fille le bouclier fit mouche le propulsant sur le côté, Yeneia leva le bras pour récupérer son bouclier qui avait fait l'effet d'un boomerang. Elle finit par se placer devant les deux enfants regardant les coyotes qui se relevèrent enfin.
Les coyotes étaient devenue plus menaçant montrant leur croc, Yeneia sortie son épée de son bouclier et la prit à l'envers par le manche plaçant ainsi la lame dans son dos, elle adopta une position très Pandaresque pour le combat. Elle plissa les yeux pour se concentrer un maximum, une légère brise de vent secoua sa longue chevelure blonde. Le premier grogna et chargea de front et bondit sur la Paladin, cette dernier fit un mouvement rapide de son épée l'abattant sur le coyote pour le blesser, il tomba au sol dans un couinement sourd  le deuxième avait prit la même lancer dans l'ombre du premier, mais Yeneia tourna sur elle même infligeant un coup de bouclier sur le haut de la tête du coyote le couchant au sol le troisième regarda la Paladin est finit par se raviser et prit la fuite. Les deux autres firent de même.

Yeneia finit par ranger ses armes et se tourna vers les deux enfants.

-C'est finit, vous ne craignez plus rien, elle fit l'un des plus beaux sourire. Fait moi voir ou tu as mal, s'approchant doucement du petit garçon.
-, il enleva ses mains de dessus la blessure, un coup de griffes d'un des coyotes.
-Je peux ?, approchant une main gantelet.

Le petit garçon hocha la tête toujours en pleure, Yeneia infusa la lumière dans sa main et soigna la blessure du garçon qui sentie un bien intérieure calmant ainsi la douleur physique et psychologique.

-Ca va mieux ? Toujours un sourire aux lèvres.
-Oui Madame, merci !
-Pas de Madame avec moi, je m'appelle Yeneia.
-Tymoté et voici ma sœur Liliane
-Enchantée vous deux, esquissant un sourire rempli de bonheur. Qu'est-ce que vous faites à une heure si tardive dehors ?
-On était partie à l'aventure ! Comme les grands héros mais ... les coyotes nous on attaqué alors qu'on se dirigé vers le pont pour la foret d'Elwynn.
-Le monde est dangereux vous savez, vous aurez tout le temps pour le voir quand vous serez plus vieux.
-D'accord Yeneia.
-Je vais vous ramener chez vous, vous me montrez ?
-Oui ! s'écria la petite fille avant de lui prendre la main et de la tirer.

Yeneia porta Tymoté dans ses bras et se laissa guider par Liliane. Ils arrivèrent enfin devant une maison dépravée de la marche de l'ouest.

-Tymoté ! Liliane ! s'écria une jeune femme.
Les deux enfants crièrent ensemble 'Maman' puis la petite Liliane se jeta dans ses bras. La mère regarda Yeneia se demandant qui elle était.
-Maman ! Yeneia nous a sauvés des méchants coyotes !
-Vous m'avez fait tellement peur, elle fondit en larme avant de se jeter dans les bras de Yeneia qui tenait toujours Tymoté. Yeneia se crispa au contact du câlin puis finit par sourire. Elle lâcha ensuite Tymoté dans les bras de sa mère.
-Que puis-je faire pour vous remercier ?
-Rien du tout Mademoiselle, je vais me retirer des gens m'attendent. Elle inclina poliment la tête et se retira.
-Yeneia ! Promet nous de venir nous revoir ! s'écria Liliane.
-Je vous le promets !

Elle fit un signe de la main en marchant, après une bonne heure de marche elle arriva à la cité blanche rejoignit la base et partie se coucher dans un bruit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils arpentent par ci et là. [a faire vivre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAMMON ▬ L'enfer? Elle peut te le faire vivre.
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Thelran - Aube Du Nord :: Salle Commune :: A travers le monde...-
Sauter vers: